Nous avons visité : Le Cégep de Trois-Rivières

Comme indiqué lors de notre article évoquant notre séjour au Québec, nous passons par Montréal, Québec mais aussi Trois-Rivières. Et notamment pour visiter certains établissements éducatifs de Trois-Rivières, nous avons réalisé un arrêt particulier au Cégep.  

Généralement moins bien connue internationalement car plus petite, cette ville se situe entre Montréal et Québec, une localisation parfaite pour pouvoir profiter pleinement des deux grandes villes québécoises sans compromis. Trois-Rivières est bien connue nationalement pour être une ville de taille moyenne avec beaucoup d’histoire. Contrairement à ce que l’on peut penser, Trois-Rivières a beau être au milieu de la nature, ça n’en fait pas moins un pôle dynamique. La ville contient plusieurs zones commerciales, un beau centre-ville et deux bons établissements universitaires : L’Université du Québec à Trois-Rivières et le Cégep de Trois-Rivières. Nous avons eu l’occasion de visiter les deux établissements et c’est plus particulièrement le Cégep qui nous a ouvert leurs portes.  

Le Cégep, késaco?  

Le Cégep est une abréviation qui signifie Collège d’études générales et professionnel. Il faut savoir que les Québécois réalisent 11 années d’études puis 2 années d’études pré-universitaires, alors que nous, Français, n’en réalisons que 12 avant d’accéder aux études universitaires. C’est pourquoi, il est souvent nécessaire de réaliser une année de préparation dite préuniversitaire pour pouvoir rejoindre un cursus dans une université Québécoise. Le Cégep prépare deux types de programme, les programmes préuniversitaires et les programmes techniques. Les deux programmes permettent d’obtenir des Diplômes d’Etudes Collégiales (DEC). Les programmes techniques se réalisent en trois ans et permettent d’acquérir des compétences pour être rapidement employable. Les programmes préuniversitaires se réalisent en deux ou trois ans (pour les double DEC) et permettent de rejoindre des cursus universitaires. Le Cégep de Trois-Rivières propose également des DEC-Bac en partenariat avec d’autres universités comme l’Université de Montréal (UdeM), l’Université de Québec à Trois-Rivières (UQTR), l’Université de Moncton et l’Université Laval. Ces DEC-Bac consistent à réaliser le DEC au Cégep avant de continuer en Baccalauréat (l’équivalent de la licence) dans les universités partenaires. L’avantage de cette formule Cégep x Université est qu’il est nécessaire de faire moins de sessions pour obtenir son baccalauréat, c’est-à-dire que le cursus universitaire sera plus court.   

Passer par le Cégep consolide ton choix d’orientation universitaire mais c’est également bien vu par les universités Québécoises. En effet, il est bien plus facile pour les administrations des universités de savoir ce que tu as étudié au Cégep. C’est également l’occasion de s’acclimater à la vie québécoise qui fournit un quotidien bien différent du nôtre. Le Cégep a aussi la particularité de proposer des formations difficiles d’accès en France (Design intérieur par exemple). Ainsi, c’est un choix qui est de plus en plus plébiscité par les français.   

Les programmes préuniversitaires

Il existe 11 programmes préuniversitaires au Cégep de Trois-Rivières. Ces programmes ont tous leur particularité, mais la plus grande est que bien qu’elle prépare à l’Université, elles ne ressemblent pas du tout aux années d’études préparatoires tel qu’en France. Les programmes comportent un tronc général tel que des enseignements d’activité physique, de philosophie, de français, de langue étrangère ou de littérature. Et un tronc spécialisé qui diffère selon les programmes. Voici un petit exemple des matières que l’on peut retrouver dans le programme préuniversitaire en Sciences de la nature.  

Les programmes préuniversitaires sont moins professionnalisants et plus théoriques afin de pouvoir constituer un solide socle de connaissances, mobilisables lors de la réalisation du Baccalauréat, le diplôme universitaire de référence au Québec. Il est donc fondamental de bien choisir son Cégep afin d’être le mieux préparer pour réussir son cursus universitaire. La majorité des programmes propose des dispositifs et infrastructures qui leur sont propres, il peut s’agir de conférences spécialisées, de simulation d’entretien d’admission à l’université, des infrastructures spécialisées (laboratoires, salles informatiques), de préparation à des concours, des ateliers de travail, etc…  

Il est tout à fait possible de réaliser un baccalauréat dans un domaine différent de celui de notre programme préuniversitaire. Le Cégep ne scelle pas l’avenir de chaque étudiant. Reprenons l’exemple du programme en Sciences de la Nature : 

Liste non complète des cursus suivis par les finissants du programme en Sciences de la Nature.

Comme recensé par l’établissement, les finissants du programme Sciences de la Nature ont beaucoup de possibilité en fin de cursus. La liste fournie par le Cégep de TR est non exhaustive et constitue d’ores et déjà 50 programmes universitaires.  

Pour conclure, le programme préuniversitaire permet de se constituer une base de connaissances générales et spécifiques mais également des savoir-être et des compétences sociales pour réussir à l’université.  

Les programmes techniques

Il existe 20 programmes techniques au Cégep de Trois-Rivières partagés dans cinq domaines (Arts et Design, Biologique, Humain, Administratif et Physique). Ces programmes sont très professionnalisants. Il est difficile de les comparer avec des diplômes français au vue des multiples différences dans le contenu et dans les débouchés. Ces programmes techniques représentent une passerelle directe vers l’emploi.    

Comme on peut le voir sur ce document, les taux de placements sont tous autour de 100%. Les salaires sont à interpréter avec précaution mais permettent de fournir une très bonne idée de l’excellent état de santé du marché du travail Québécois.  

Nous avons eu l’occasion de visiter certaines classes de Techniques de Soins Infirmiers et de Technologie de la Mécanique Industrielle et nous avons pu observer une pédagogie très différente de ce que l’on peut rencontrer en France. Les étudiants sont constamment mis en situation, il s’agit de les préparer à être efficace sur le terrain. Nous avons été impressionnés par le réalisme des mannequins utilisés en soin infirmier.  

Il existe deux parcours :  l’alternance comme en France, soit travail/études ou les études à temps plein avec des périodes de stage en entreprise. La particularité des programmes techniques sont qu’ils sont généralement réalisés en petite classe afin que tout le monde puisse facilement pratiquer. Il est nécessaire pour les étudiants de manipuler, que ça soit en études de Soins infirmiers ou bien en mécanique industrielle. Ces formations permettent de former des employés qualifiés, renforçant ainsi les relations entre le Cégep et le tissu économique local. Cela facilite le travail du Service de Placement du Cégep qui permet d’aider les étudiants à trouver des stages rémunérés ou bien des positions permanentes. Il est possible de s’inscrire à la totalité des techniques exceptés celles en Techniques policières qui est réservée aux citoyens canadiens. Cette restriction est plutôt logique, cette formation prépare à un métier de fonctionnaire qui n’est accessible que lorsque l’on est citoyen du pays.  

Comme pour les programmes préuniversitaires, le Cégep ne scelle pas ton avenir. Si après une technique, tu te rends compte que tu souhaites continuer dans les études, il est totalement possible de le faire.  

Les infrastructures 

Le Cégep de Trois-Rivières est constitué en deux pavillons, Sciences et Humanité. Ces pavillons accueillent 4000 étudiants parmi toute l’offre de formation de l’établissement. L’équipe des Diablos représente l’établissement dans vingt sports et permet de continuer à évoluer dans son sport en parallèle des études grâce à l’Alliance Sport-Études. En parlant de sport, le Cégep de Trois-Rivières possède deux gymnases, une piscine, une salle de sport, un terrain de football US, plusieurs salles annexes (spinning, dojo, danse, yoga…). Le football US ayant une grande dimension, il s’agit du sport le plus populaire suivi du basketball, de l’athlétisme et de la natation.  

Concernant les installations pour la réussite académique, commençons par les labos qui sont très accessibles (de 7h à 23h). Particularité du Cégep de TR, nous retrouvons des salles d’aides pour chaque filière. Ces salles d’aides sont des salles de travail (ressemblant à une petite salle de permanence) collées à celle des professeurs où les élèves peuvent venir travailler et obtenir de l’aide s’ils rencontrent de la difficulté. En effet, ici, les étudiants sont plus proches de leurs professeurs ce qui permet d’oser davantage demander de l’aide lorsque c’est nécessaire. Cette proximité s’est créée par ces salles d’aides où les professeurs et les étudiants ne cessent de se croiser. Il est également possible de prendre rendez-vous avec un professeur ou bien s’entretenir avec un professeur en privé durant leur “Office hours”. Ces “Office hours” sont des créneaux horaires où les professeurs se rendent disponibles pour pleinement échanger avec les étudiants.  C’est un accompagnement très complet qui a été mis en place, l’assistance est dispensée à la fois par le personnel enseignant mais également par ses pairs. En effet, un système de tutorat délivré par des étudiants plus avancés te permet d’être systématiquement accompagné et de ne jamais te retrouver seul face à une difficulté. Cet accompagnement permet de développer ta propre méthodologie de travail et d’apprentissage. Le Cégep alloue une grande salle pour le programme de tutorat afin d’avoir un espace de travail pour les pairs tuteurs/parrainés. Quant aux espaces de travail plus traditionnels, la bibliothèque du Cégep est dans le bâtiment des Humanités et est ouverte de 8h00 à pratiquement 20h00 tous les jours de la semaine sauf le vendredi et le week end. Une salle est disponible au sein de la médiathèque pour les étudiants qui ont des troubles d’apprentissage. Il existe également une Matériauthèque qui est située au Pavillon des Sciences et offre un grand choix de catalogues, de volumes scientifiques et de dictionnaires pour les étudiants en Techniques scientifiques. Ce qui permet d’avoir un espace de travail au sein de chaque pavillon.  

Concernant les services du Cégep, on retrouve le service de placement, le service d’orientation, de psychologie, de santé et d’aide financière. Le service de placement permet de revoir son CV et de démarcher plus efficacement les entreprises qui pourraient être intéressantes selon ton profil. C’est un service qui permet de connecter l’apprentissage au marché du travail. Le service d’orientation aide les étudiants à voir plus clair sur le chemin sinueux de l’orientation scolaire. Ce service diffère de son homologue français par le fait que l’accompagnement est individualisé et peut se poursuivre tout au long de son temps au Cégep afin de toujours être suivi dans ses choix d’orientation. Le service de psychologie et de santé sont des services qui permettent à tous les étudiants d’évoluer avec sérénité. Ce sont des services très accessibles par leur localisation au sein des pavillons d’études.  

Le service d’aide financière permet de gérer toutes les requêtes relatives aux bourses d’études. Il est également possible de discuter de ses difficultés financières et d’être aidé pour mieux gérer ses dépenses.  

Le Cégep possède deux cafétérias ainsi que la cafétéria étudiante, la Caf-école qui est administrée par les étudiants en Techniques de Diététique. Dans le pavillon des Humanités, nous retrouvons la coopérative qui permet d’acheter les livres demandés pour certains cours. Il y a également un théâtre et l’Agora qui est une salle multifonctionnelle avec toutes les dispositions technologiques. Un centre réservé à l’accueil et la garde d’enfants en très jeune âge est également disponible, il s’agit du Centre de la petite enfance Saute-Mouton.  

Enfin, une clinique dentaire a été ouverte par le Cégep pour proposer certains soins et services dentaires, ces services sont réalisés par les étudiants en Techniques d’hygiènes dentaires supervisés par leur professeurs.  

Côté logement, le Cégep fournit une résidence étudiante pour les étudiants qui se situe juste à côté des pavillons de sciences et d’humanité. Le coût des résidences étant faible (~220$/mois en résidence soit ~150€/mois), c’est une très bonne façon d’y commencer sa scolarité. Ça permet de rencontrer du monde et de se sentir entouré en étant très proche du Cégep. Toutefois, il est facile de pouvoir trouver des alternatives aux résidences. La plupart des logements autour du Cégep sont loués aux étudiants. Généralement les étudiants vivent en résidence leur première année avant de rencontrer les amis avec qui ils réaliseront une colocation l’année suivante.  

Depuis peu, le Cégep de Trois-Rivières a créé un service réservé à l’accueil des étudiants étrangers (français notamment). Ce service d’accueil pour les internationaux accompagne les nouveaux étudiants en allant les chercher à l’aéroport à leur arrivée, en les accompagnant dans leur inscription à la Ramq (sécurité sociale québécoise) mais facilite également leur acclimatation en leur proposant des activités culturelles et des séances de shopping groupés pour aider les étudiants à s’équiper pour l’hiver (qui est rude!). Nous avons eu l’occasion de rencontrer Janie et Marie qui s’occupent de ce service. Elles connaissent l’intégralité des étudiants internationaux et veillent avec bienveillance sur chacun.  

Comme on peut le voir, les services offerts au Cégep sont de toute nature rendant l’établissement très complet. Chacun y trouve sa place !  

Admission

Avant de postuler, il peut être intéressant de bien parcourir le site internet du Cégep. Le site est bien réalisé et riche en ressource. Le personnel est également facilement joignable par mail ou bien par l’onglet contact de leur site internet, n’hésitez pas à leur poser vos questions. Il est également possible de retrouver un stand “Cégep de Trois-Rivières” à certains salons étudiants en France, la liste est disponible sur leur site internet. Partir étudier au Québec doit être un projet réfléchi et c’est pourquoi l’équipe du Bureau des Bacheliers est à ta disposition si tu souhaites discuter de ton projet. 

 Quand viendra le temps de postuler au Cégep de Trois-Rivières, il suffit de réaliser son dossier sur internet et d’envoyer les papiers demandés. La réponse met entre 1 mois et demi et 2 mois à arriver. Il est possible d’être admis à la session d’automne donc en Aout mais également à la session d’hiver qui commence en Janvier. Ce qui permet de pouvoir préparer ta rentrée en tout temps.  

Les critères d’admission sont les mêmes que dans la plupart des établissements d’études supérieurs, une attention particulière est portée sur les notes mais également sur l’intégralité du dossier. Les investissements extra-scolaires peuvent représenter un plus à votre candidature.  

Les étudiants français bénéficient de l’entente Franco-Québécois sur les frais de scolarité. De fait, les étudiants français ne payent pas de frais de scolarité. Il existe d’autres types de frais : frais d’inscription, permis d’études, impôts, fournitures scolaires etc… Cependant, les frais restent modérés. Voici la page relative aux coûts des études, on voit bien que chaque année revient autour de 500€ en frais administratif.  

Témoignage

Marina, 21 ans, étudiante française en DEC-Bac Logistique a pu profiter du service d’accueil aux étudiants internationaux. Elle est arrivée en Septembre 2018 suite à un échange universitaire à Montréal qui l’a convaincue que le Québec était l’endroit ou elle souhaitait vivre. La voilà aujourd’hui au Cégep de Trois-Rivières où elle complète sa formation française (DUT/Licence Pro en logistique) par cette formation québécoise. Son parcours en France est très bon, elle a travaillé pour Dior et Bolloré qui sont deux grandes boites françaises. Toutefois, elle a fait le choix de venir à Trois-Rivières. Ce choix lui paraît naturel au vue du marché de l’emploi québécois qui offre de très bon salaires et d’excellents taux d’insertion.  

C’est avec une grande facilité qu’elle s’est adaptée à l’environnement local. C’est une aventure qu’elle ne vit pas seule ayant décidé de partir avec son copain, Mathieu. Le couple français apprécie la vie à Trois-Rivières. C’est une vie paisible et équilibrée. “Ici, on a tout à disposition.” Trois-Rivières est une ville moyenne où le marché de l’immobilier reste encore très accessible, ils apprécient donc le coût de la vie qui est très abordable comparée aux grandes villes québécoises. Mathieu et Marina travaillent tous deux à côté de leurs cours. Le permis d’étude québécois permet de travailler 20 heures par semaine en période scolaire. Marina nous assure qu’il a été très facile de trouver un job étudiant car il est normal pour les étudiants de travailler en parallèle de leurs études. C’est également une façon de pouvoir amortir leurs dépenses de la vie quotidienne. 

Un grand merci à Janie et aux étudiants et membres de l’établissement pour leur accueil et leur bienveillance.

Laisser un commentaire